Articles conseils

Tous nos conseils pour vos animaux : soins, nutrition, santé, etc.

Troubles comportementaux chez les psittacidés (perruches, perroquets)

A l\'état sauvage, le psittacidé vit en groupe. S’il se retrouve isolé dans une cage en milieu inconnu l\'oiseau peut être atteint de troubles comportementaux tel que picage (il s’arrache les plumes), automutilations, mouvements stéréotypés (balancements de la tête, \"danse\" d\'une patte sur l\'autre), anorexie, boulimie psychique… Le traitement peut simplement consister à lui éviter la solitude et l\'ennui en lui ajoutant un compagnon, en stimulant ses activités (lui offrir des jeux, le sortir de sa cage…), à limiter son stress, à respecter la période nuit/jour et en s’en occupant davantage de lui… Si cela ne suffit pas, il sera parfois nécessaire d’utiliser des modificateurs du comportement. Lors de picage ou d’automutilations, la pose d’une collerette est parfois utile.

Troubles de l’insertion hiérarchique : sociopathie homme-chien

Les sociopathies font partie des troubles comportementaux les plus fréquents. Elles sont à mettre en relation avec les troubles de la communication homme-chien et les relations hiérarchiques au sein de la meute famille. Elles apparaissent à partir de la puberté. Le chien est un animal social dont la vie en groupe est structurée par la hiérarchie. Une hiérarchie stable est apaisante pour le chien et limite l’apparition des conflits à l’intérieur du groupe. La hiérarchisation commence dès les premiers mois chez le chiot et l’insertion hiérarchique se réalise à la puberté. Une e situation hiérarchique ambigüe peut s’installer du fait de l’attribution ou l’abandon de nombreuses prérogatives au chien qui peut se percevoir comme dominant (contrôle de l’espace, initiative des contacts, expression publique de la sexualité, alimentation,...). Cette situation hiérarchique incohérente est associée à la production par le chien de signaux de communication (malpropreté, destructions, aboiements) et parfois à des comportements d’agression qui ont pour but d’affirmer son statut de dominant. Cette incohérence, anxiogène, est à l’origine de l’installation de manifestations anxieuses qui aggravent le tableau clinique (hyper vigilance, lactation nerveuse chez la chienne, pseudo phobies.Le chien ne naît pas sociopathe, il le devient à la puberté dans un groupe social particulier, ou ultérieurement, lors de changements du groupe social (décès, déménagement,…). L’attribution de prérogatives à un chien ne suffit pas à en faire un sociopathe, mais elles jouent un rôle fondamental dans la genèse des troubles. La prévention de ce trouble comportemental consiste à mettre en place les bases de la hiérarchie avant la puberté, prévenir et traiter précocement tout trouble du développement. A partir de la puberté apporter une attention particulière à la distribution alimentaire, le lieu de repos, l’initiative des contacts et l’expression de la sexualité de votre chien. En cas de conflit et au moindre signe d’agressivité, sanctionner le chien comme un animal adulte par une mise à l’écart temporaire. N’hésitez pas à en parler avec votre vétérinaire, les sociopathies sont le plus souvent réversibles. Réf : Catherine Mège/c.béata/c.Diaz

Chirurgie de la vessie

La vessie est un organe qui peut nécessiter des opérations chirurgicales lors de différentes pathologies : calcul vésical, tumeur, incontinence, rupture suite à un traumatisme… Lors d’accident de la voie publique entreprenant les membres postérieurs il est très important de vérifier l’intégrité du tractus urinaire puisque dans 1/3 des cas celui-ci est atteint et 80% des problèmes rencontrés alors concernent la vessie. Heureusement pour l’animal, sa vessie possède des capacités cicatricielles importantes, elle récupère 100% de sa résistance en 21 jours seulement après la chirurgie.

La douleur et l’anesthésie

Lors de stimuli douloureux, des récepteurs de la douleur sont activés pour transmettre l’information au cerveau qui va y répondre de différentes manières (mouvements des membres, sensations, respiration altérée, transpiration, circulation sanguine modifiée et production d’hormones). L’anesthésie générale est un état d’inconscience où le patient ne ressent pas de douleur et ne se souvient pas de ces stimuli douloureux (définition de Prys-Roberts). Or l’on sait à présent qu’une simple anesthésie générale sans complément analgésique n’empêche pas la réponse hormonale et donc l’apparition d’une situation de stress (même si l’animal est inconscient et n’a aucune perception de la douleur). Ce stress a une incidence sur les complications anesthésiques et chirurgicales, sur la durée de l’hospitalisation, sur la durée de la convalescence… C’est pourquoi il est primordial d’utiliser, lors de toute anesthésie, des molécules ayant une fonction analgésique. (d’après Paul Coppens).

La hernie diaphragmatique chez le chat

Le diaphragme est un muscle, une membrane qui sépare les cavités abdominale et thoracique. La hernie diaphragmatique est principalement d’origine traumatique chez les chats (accident de la voie publique, chute…), rarement d’origine congénitale (de naissance). Il s’agit d’une déchirure de ce diaphragme qui peut dès lors permettre le passage des organes normalement contenus dans la cavité abdominale dans la cavité thoracique. En cas de hernie traumatique, des lésions comme des contusions pulmonaires, fractures de côtes… sont fréquemment associées et le passage des organes est généralement immédiat. Malgré cela, la hernie diaphragmatique peut n’être diagnostiquée que des années après le traumatisme. Le diagnostic repose sur un examen radiographique (ou échographique si un épanchement dans la plèvre est présent). Les organes herniés dépendent de la localisation et de l’étendue de la déchirure ainsi que des possibilités de déplacement de ces organes. Les plus fréquemment herniés sont le foie, l’intestin grêle, l’estomac et la rate. (D’après A. Bongartz)

La laparotomie exploratrice

Une laparotomie exploratrice est une exploration de la cavité abdominale, indiquée pour le diagnostic et/ou le traitement d\'affections de cette cavité abdominale. Elle est évidemment réalisée sur un animal endormi et permet une visualisation de tous les organes. Elle doit être complète et systématique. Après une ouverture large de l\'abdomen (de l\'appendice xyphoïde du sternum au pubis), on commence par observerles organes situés dans l\'abdomen antérieur : le duodénum, le pancréas,l\'estomac et le foie.Puis on inspecte le côlon,la valvule iléocaecale, l\'iléon et le jéjunum (les différentes parties de l\'intestin).Les organes urinaires et génitaux sont également observés : les reins, les uretères, la vessie ainsi que les ovaires et l\'utérus ou la prostate et les canaux déférents en fonction du sexe de l\'animal. Cette exploration complète est réalisée par exemple lorsqu\'une masse a été mise en évidence à la radiographie ou à l\'échographie, lors de la présence d\'un corps étranger intestinal...

Rupture du ligament croisé chez le chien

Le grasset (genou) est composé de différentes structures anatomiques. Parmi elles on trouve le ligament croisé antérieur ou LCA (par opposition à son homologue postérieur, LCP). Le LCA chez le chien aussi bien que chez l’homme, est soumis à des contraintes mécaniques considérables. Il est tendu au maximum lorsque le chien démarre rapidement et lorsque celui-ci,en pleine course, tombe dans un creux. Il est tordu lors du pivotement du fémur sur le tibia. Les lésions de rupture sont donc d’ordre traumatique mais chez les chiens plus âgés, la rupture est facilitée par une dégénérescence du ligament. En médecine humaine, les basketteurs, footballeurs, skieurs sont particulièrement touchés (même si tout le monde est concerné) puisque la rupture survient lorsque le corps pivote alors que le pied est fixé au sol, provoquant ainsi la torsion du genou. En médecine vétérinaire, la rupture se traduit par une boiterie subite et sans appui. A l’examen le vétérinaire met en évidence un déplacement du fémur par rapport au tibia, déplacement nommé « signe du tiroir » : il s’agit d’une laxité inhabituelle de l’articulation du genou. Cette pathologie nécessite une réparation chirurgicale dans les jours qui suivent, chirurgie qui bénéficie de 90 % de résultats excellents à bons. Attention de ne pas attendre plusieurs semaines car une arthrose irréversible peut s’installer.

L’apprentissage de la propreté chez le chiot

Chaque propriétaire est différent, certains préfèrent que leur chien fasse ses besoins sur la terrasse, sur un papier journal, sur un torchon…tant qu’il est petit avant de l’habituer à aller dehors. Lui apprendre à uriner et déféquer directement dehors est pourtant un gain de temps en apprentissage et surtout en nettoyage. Le chiot a tendance à se « soulager » après un repas et après la sieste, ce sont donc de bons moments pour l’emmener dehors (ou à l’endroit que vous avez choisi) et attendre avec lui qu’il urine afin de pouvoir le féliciter chaleureusement de cette bonne action. N’hésitez pas à le récompenser avec un biscuit et de nombreuses caresses. Votre chien a envie de vous faire plaisir et s’il comprend que faire ses besoins dehors vous remplit de joie, il tentera de reproduire ce comportement. L’éducation d’un chien doit être basée sur le « renforcement positif », c’est-à-dire qu’il est très important de le féliciter quand il fait bien. Si vous le prenez sur le fait, en train d’uriner où il ne peut pas, sermonnez-le en le secouant doucement par la peau du cou puis emmenez-le là où il a le droit de faire. Si par contre son méfait est accompli, ne fût-ce que de quelques secondes, il est trop tard pour le gronder. Vous « défouler » sur lui n’aura aucune répercussion positive sur son apprentissage de la propreté, vous risquez juste d’en faire un chien qui paniquera à un simple haussement de ton de votre voix.

S’occuper de chatons orphelins

C’est la saison des chaleurs et donc des chatons. Si votre chatte est en âge de procréer, pensez à la faire stériliser avant qu’elle ne mette au monde des chatons qu’il n’est pas toujours évident de placer dans des familles sérieuses. Si vous êtes pris de court et que votre chatte met bas et ne s’occupe pas de sa progéniture ou si vous trouvez un ou des chatons abandonné(s) en bonne santé, voici quelques conseils pour en prendre bien soin. Un chaton doit être nourri avec un lait spécialement adapté à l’espèce féline (en poudre, à reconstituer avec de l’eau) toutes les 2-4 heures les premières semaines (même la nuit !!), réchauffé au bain-marie à 35-38°C. Dès ses 3 semaines, vous pouvez commencer à introduire un aliment solide pour chaton mélangé au lait spécial. Le chaton doit être maintenu à une température corporelle de 36-38°C (attention aux coups de froid sur le carrelage mais attention aussi à une température trop élevée qui pourrait induire une déshydratation). Le chaton jusque 3 semaines est incapable d’uriner et de déféquer seul, il vous faudra le stimuler au niveau de la région anale afin qu’il puisse éliminer ses déchets. Si par contre le chaton vous semble faible, froid, est atteint de diarrhée, d’infection respiratoire, oculaire, du cordon ombilical… s’il ne bouge presque pas, mieux vaut consulter immédiatement un vétérinaire car les nouveaux-nés sont très fragiles et peuvent décéder rapidement.

Le développement comportemental du chiot partie 1

Lors de son développement, le chiot passe par plusieurs phases importantes, qui seront déterminantes pour sa vie future auprès de sa famille humaine. Dès le 45e jour de gestation, le chiot est sensible au bruit, et réagit au toucher depuis le ventre de sa mère; il est d’ailleurs admis qu’un chiot peut ainsi être plus ou moins stressé à la naissance, selon les stimulations qu’il aura perçues pendant la gestation. Le chiot qui sera manipulé correctement, depuis sa naissance, par l’éleveur en qui la chienne a confiance, sera ensuite plus «malléable». Pendant les 7-8 semaines qu’il va vivre dans son lieu d’élevage, les éléments extérieurs comme les sons communs d’une maison (aspirateur, radio, sonneries diverses, voix,…) seront intégrés par le chiot comme faisant partie intégrante de son environnement… (à suivre)

A propos de nous

Situé à l’entrée du stade de Bielmont, à 2 minutes en voiture du Palais de Justice et du grand hôpital (CHPLT), desservi par les bus 294, 295, 390, 393, 395, 705 et 708, le centre vétérinaire vous accueille du lundi matin au samedi après-midi.

Adresse

Centre Vétérinaire Abyssin Place d'Arles 4 à 4800 Verviers

Email

mesveterinaires@gmail.com