Articles conseils

Tous nos conseils pour vos animaux : soins, nutrition, santé, etc.

Mon chien a mauvaise haleine

Les causes les plus fréquentes d’halitose (mauvaise haleine) sont sans aucun doute le tartre et les maladies parodontales qu’on retrouve chez de nombreux chiens. Pour contrer cela, la prévention est très efficace ; les croquettes ont un effet abrasif sur les dents, les dentifrices pour chiens sont bien utiles mais nécessitent une bonne coopération de la part de votre animal. Il existe aussi des lamelles dites enzymatiques et qui peuvent remplacer le dentifrice. Ces conseils sont applicables à toutes les races de chien, mais d’autant plus aux chiens prédisposés à la plaque dentaire et au tartre, à savoir les petites races (caniche, yorkshire, bichon…). Vous devez également être régulier dans les soins, plusieurs fois par semaine, voire tous les jours. Une plaque brune en dépôt sur les dents, des gencives rouges, des dents qui balancent ou qui tombent… il est trop tard pour faire de la prévention. A ce stade, une visite chez votre vétérinaire s’impose, il vous proposera certainement un détartrage, acte de routine devant être effectué sous sédation (légère anesthésie). Attention néanmoins, une mauvaise haleine peut également signer une maladie beaucoup plus grave, comme une atteinte rénale ou un diabète.

L’hypothyroïdie canine

L’hypothyroïdie canine est une maladie qui atteint les chiens âgés en moyenne de 8 ans (excepté lors de problème congénital). Certaines races sont prédisposées à développer cette pathologie comme le labrador, le teckel, le doberman, le caniche… Le diagnostic de certitude est assez complexe à obtenir et doit reposer sur les symptômes, l’historique et les analyses de laboratoire. Le plus fréquemment on est face à des symptômes cutanés : alopécie (perte de poils) symétrique et non prurigineuse, hyperpigmentation, squames, otites externes chroniques… Les symptômes généraux sont très variables et vont d’un anoestrus prolongé (pas de chaleurs) à des troubles neuromusculaires en passant par de l’agressivité. De nombreuses maladies ainsi que des médicaments peuvent avoir comme effet secondaire d’abaisser les taux d’hormones thyroïdiennes d’où la réelle difficulté du diagnostic (phénobarbital, gestation, maladie de Cushing, diabète…).

L’insuffisance pancréatique exocrine

L’insuffisance pancréatique exocrine (EPI) est une affection assez fréquente chez le chien mais plutôt rare chez le chat. Elle fait suite à une absence totale ou partielle de la sécrétion des enzymes digestives pancréatiques. Cette pathologie chez le chien est le plus souvent secondaire à une atrophie du pancréas d’origine indéterminée ou parfois suite à une pancréatite chronique ou une tumeur du pancréas. Les symptômes sont un animal très maigre malgré un appétit normal voire augmenté, des poils ternes et cassants et des matières fécales très volumineuses et plus ou moins diarrhéiques. Les effets secondaires sont généralement une carence nutritionnelle, une invasion bactérienne de l’intestin et parfois un diabète sucré. Le diagnostic de cette pathologie ne peut être posé que suite à des tests sanguins réalisés par votre vétérinaire. Le traitement consiste, entre autres, à apporter à l’animal des extraits de pancréas, des vitamines et une alimentation adaptée.

L’insuffisance rénale

Les reins ont la tâche importante de filtrer le sang de ses déchets et d’éliminer ceux-ci dans les urines. S’ils fonctionnent mal comme lors de l’insuffisance rénale chronique du vieux chien ou du chat, le volume urinaire peut augmenter, alors que les urines seront plus claires. Les déchets, en quantité plus faible dans les urines, commencent à stagner dans le corps. Une augmentation de certains déchets dans le sang est significative d’une maladie rénale. L’animal peut se mettre à boire plus. Les problèmes rénaux doivent rapidement être pris en charge par un spécialiste, un traitement d’urgence et un autre au long cours seront sans doute entrepris. Dans les cas avancés, l’animal est déshydraté, les gencives peuvent être pâles, et des ulcères (plaies superficielles) sont parfois présents sur la langue. Si l’animal, grâce au traitement, récupère un état de santé normal, un régime alimentaire spécifique à vie est indispensable pour retarder l’évolution de la maladie. Les symptômes de l’insuffisance rénale nous indiquent que les reins sont déjà fortement atteints et cela de manière irréversible. La meilleure façon d’augmenter la durée de vie de votre animal est de faire un détection précoce de la maladie. Une analyse d’urine et une prise de sang donnent déjà de précieuses informations.

L’othématome

L’othématome ou hématome de l’oreille apparait rapidement chez un chien ou un chat, suite à un choc sur l’oreille. La plupart du temps c’est l’animal qui s’est lui-même blessé, en se secouant énergiquement la tête ou en se grattant fortement, suite à des démangeaisons. S’ensuit alors une rupture de micro-vaisseaux sanguins situés entre les deux feuillets qui composent l’oreille. L’espace situé entre ces deux feuillets se remplit alors de sang, ce qui donne à l’oreille l’aspect d’un petit ballon. Si cette affection n’est pas traitée rapidement, l’hématome va se résorber en entrainant un épaississement des parois de l’oreille, donnant à celle-ci un aspect flétri. Une intervention chirurgicale réalisée par votre vétérinaire évitera ce phénomène et permettra à votre compagnon de récupérer une oreille normale. Dans un premier temps, le praticien va drainer le sang contenu dans l’hématome, puis il va suturer, en plusieurs points, les deux feuillets de l’oreille pour la «recoller». Il faudra évidemment traiter la cause primaire des démangeaisons (otite bactérienne ou parasitaire,…) et ce afin de soulage l’animal et d’éviter une récidive de l’othématome.

Mon chat ne sort pas

De nombreux propriétaires n’imaginent pas que leur chat d’appartement nécessite d’être vacciné puisqu’il n’est en contact avec aucun chat de l’extérieur. Et pourtant les spécialistes de la médecine féline (European Advisory Board on Cat Diseases) ont classé certains vaccins comme étant essentiels à TOUS les chats, y compris ceux vivant à l’intérieur. Il s’agit des vaccins contre la panleucopénie féline, plus connue sous le nom de typhus, ainsi que contre le calicivirus et l’herpèsvirus, responsables du coryza. En ce qui concerne le vermifuge, la fréquence d’administration varie de celle des chats vivant en partie à l’extérieur. Ces derniers nécessitent d’être vermifugés tous les 3 mois (voire tous les mois s’ils sont de grands chasseurs) tandis que le chat d’intérieur ne sera vermifugé que deux fois par an.

Mon chien âgé tousse

« Mon petit chien âgé tousse ». Nous avons ici deux informations : premièrement votre chien est de petite taille, faisant partie de ce que l’on appelle communément les races Toys, (Yorkshire, Pinscher, Caniche nain, Bichon, Whestie,…) et deuxièmement, il est âgé (7-8 ans et plus). Deux pathologies fréquentes peuvent être incriminées. Si votre chien tousse sans raison, il est peut-être victime d’un flaccidité de la trachée. Celle-ci devenue molle offre une plus grande résistance au passage de l’air, particulièrement lors de l’effort. En effet, pendant l’activité sportive, l’air passant à toute vitesse entre la gorge et le poumon déforme la trachée en réduisant son diamètre. Une trachée flasque peut être diagnostiquée par simple radiographie chez votre vétérinaire. Si votre chien tousse non seulement pendant le sport mais aussi en période d’excitation (quand il vous « fait la fête » par exemple), ou en période de stress, on pensera plutôt à une insuffisance cardiaque et on qualifiera la toux de cardiaque. Il est nécessaire de traiter une toux cardiaque si vous voulez augmenter la durée de vie de votre compagnon à poil. La différence entre ces deux pathologies et d’autres ne peuvent être établies que par votre vétérinaire.

Protégez votre animal de la chaleur

La chaleur peut être fatale pour nos animaux de compagnie. A cause de leur fourrure et de leur métabolisme différent du nôtre, nos compagnons régulent plus difficilement que nous leur température interne (ils ne transpirent pas) et sont donc plus exposés aux «coups de chaleur». Pour les aider à supporter des températures importantes, il faut bien sûr éviter de les laisser en plein soleil ou derrière une fenêtre. Pour les animaux en cage, il faudra leur aménager au moins un espace à l’ombre et au frais si leur cage n’est pas transportable, tout en évitant les courants d’airs. De l’eau fraîche (mais pas glacée!) et propre devra toujours être à leur disposition, vous pourrez aussi leur passer un gant humide sur le corps pour les rafraichir. Pour les chiens, n’oubliez pas qu’ils marchent «à pieds nus» sur des sols qui peuvent parfois être brûlants, évitez donc de les sortir sur le bitume pendant les moments les plus chauds de la journée!

Que faire de mon animal de compagnie pendant les vacances? (Partie 1)

Quel que soit votre animal de compagnie, il existe plusieurs solutions pour le faire garder pendant vos vacances si vous ne pouvez/voulez l’emmener avec vous: s’il s’agit d’un petit animal en cage (rongeurs, lapin,…), il sera facile de le placer temporairement chez une personne de confiance. Dans le cas d’un oiseau, de poissons ou d’un animal qui nécessite une cage plus grande ou difficile à déplacer (chinchilla par exemple), le plus simple sera de faire venir régulièrement une personne à votre domicile. Dans le cas d’un chien ou d’un chat, il existe des pensions, voire des hôtels qui pourront les accueillir (veuillez vous informer sur les vaccinations ou exigences spécifiques au lieu d’accueil)... (à suivre)

Que faire de mon animal de compagnie pendant les vacances? (Partie 2)

Pensez à réserver votre place longtemps à l’avance car ces structures sont souvent complètes pendant les vacances scolaires! Il existe aussi, via des associations notamment, des possibilités de placement en famille d’accueil. D’autres associations proposent de venir nourrir et soigner votre animal plusieurs fois par jour, afin qu’il puisse rester dans son environnement habituel. Enfin, l’échange de maison peut être une bonne solution si vous précisez que vous avez des animaux à soigner dans le contrat. Bonnes vacances!

A propos de nous

Situé à l’entrée du stade de Bielmont, à 2 minutes en voiture du Palais de Justice et du grand hôpital (CHPLT), desservi par les bus 294, 295, 390, 393, 395, 705 et 708, le centre vétérinaire vous accueille du lundi matin au samedi après-midi.

Adresse

Centre Vétérinaire Abyssin Place d'Arles 4 à 4800 Verviers

Email

mesveterinaires@gmail.com