Articles conseils

Tous nos conseils pour vos animaux : soins, nutrition, santé, etc.

Intoxication aux anticoagulants

Les anticoagulants sont les molécules le plus fréquemment utilisées dans la lutte contre les rongeurs. Plusieurs principes actifs existent sous différentes formes : appâts prêts à l’emploi, poudre, concentré. Ils agissent tous de la même façon mais ont un temps de rémanence dans le corps et une dose minimale mortelle qui varient. Ces toxiques tuent les rongeurs mais malheureusement aussi les animaux domestiques. Le chat est très sensible au problème mais comme il est moins enclin à manger les appâts il est moins souvent atteint que le chien. Les anticoagulants s’attaquent comme leur nom l’indique à la cascade de la coagulation et plus particulièrement à la vitamine K1 qui en est un acteur important. Suite à l’ingestion du toxique, un syndrome hémorragique se développe avec une grande palette de symptômes : muqueuses pâles, diarrhée hémorragique, faiblesse… Il faut être très attentif si vous soupçonnez votre animal d’avoir absorbé des anticoagulants car les symptômes n’apparaissent pas tout de suite mais après 2 à 12 jours. Le traitement, lui, peut être de 5 semaines si l\'on soupçonne une intoxication avec des raticides de dernières générations.

Le chocolat

Le chocolat, cette petite douceur appréciée de (presque) tous peut s’avérer un poison mortel pour nos carnivores domestiques. Vous êtes nombreux à donner du chocolat à votre chien sans savoir que cela provoque des intoxications. La substance dangereuse est la théobromine, présente en grande quantité dans le chocolat noir. Le chocolat au lait en contient dix fois moins et le chocolat blanc n’en contient pas (ce qui le rend non toxique si ce n’est par sa grande quantité en sucre). La théobromine provoque des troubles digestifs (diarrhée, vomissement…), des troubles nerveux (tremblements ou convulsions selon la quantité ingérée) et des troubles cardiaques. On constate également un effet diurétique. En cas d’ingestion massive la mort survient dans la journée. Les accidents par manque de vigilance sont les plus fréquents et les quantités avalées sont souvent importantes puisque le chien termine purement et simplement l’assiette laissée sans surveillance. Si vous avez un chien gourmand et voleur, soyez attentifs et n’attendez pas, en cas de doute, pour emmener votre animal chez votre vétérinaire.

Le tabagisme passif chez nos animaux de compagnie

Comme nous, nos animaux sont sensibles aux méfaits du tabac. Ceux qui vivent avec un maître fumeur inhalent régulièrement de grandes quantités de produits toxiques et, en faisant leur toilette, ingèrent également d’autres produits très nocifs répandus sur leur pelage. Outre les irritations ponctuelles du système respiratoire (sinus, gorge, trachée, bronches, poumons), ces animaux sont plus enclins à présenter des signes de maladies chroniques (bronchites pouvant mener à une pneumonie par exemple). Chez les chiens, le risque de développer un cancer du museau (chiens à long museau), de la gorge, des poumons (chiens à face courte) est augmenté. Les chats exposés au tabac seraient quant à eux encore 2 à 3 fois plus susceptibles de contracter une tumeur maligne de type lymphome (déjà fréquente chez le chat). Les autres animaux sont bien sûr également concernés. Une raison de plus pour arrêter de fumer ou au moins pour fumer en dehors des pièces où vivent vos animaux...(D\'après A. Staub)

Les dangers de la pomme de terre crue

Les intoxications par la pomme de terre crue sont causées par la présence, dans les germes et la peau verte, d’un alcaloïde toxique : la solanine. L’ingestion de solanine par vos animaux domestiques exerce une action irritante sur les muqueuses (babines, yeux,…), la destruction des globules rouges et peut produire des symptômes nerveux. Les signes cliniques observables sont : une diarrhée, des vomissements, une mauvaise coordination des mouvements, des tremblements, des convulsions, l’accélération du rythme cardiaque ou de la fréquence respiratoire,… pouvant entrainer la mort. Il n’existe aucun antidote ; en cas d’ingestion accidentelle, contactez immédiatement votre vétérinaire ! Le même toxique est également présent dans des plantes de la famille des solanacées : le pommier d’amour, la morelle douce-amère,… Toutes les parties de la plante peuvent être toxiques, particulièrement les fruits. La solanine est complètement détruite par la cuisson, elle devient alors inoffensive pour l’homme et les animaux de compagnie. D’après T. Hubert.

Les intoxications par des produits d\'utilisation courante

Les intoxications peuvent être accidentelles ou délibérées, bien qu\'heureusement cette dernière catégorie soit fort limitée. Différents produits et aliments que nous utilisons de façon anodine peuvent créer de graves troubles chez nos animaux. L\'intoxication au chocolat reste l\'intoxication accidentelle la plus fréquente chez les chiens. Le chien développe de l\'agitation, des vomissements, une augmentation de la fréquence cardiaque… et si la dose ingérée est importante (+/-60gr de chocolat noir pour un chien de 10kg) la mort peut survenir. Les raisins quant à eux provoquent, lors d\'ingestion, une nécrose du rein. La dose toxique peut être très faible: 20g de raisins (ou 3 raisins secs) chez certains chiens. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens et antidouleurs tels que ibuprofène, paracétamol et aspirine ne sont absolument pas tolérés par les chiens et les chats et ne doivent en aucun cas être administrés à vos compagnons. La marijuana aussi peut provoquer des symptômes nerveux, que la substance soit absorbée par inhalation de la fumée ou par ingestion. Les chiens et les chats n\'ont pas le même métabolisme que nous, restez prudents! D\'après le docteur I. Cornelis

L’effusion pleurale

L’espace pleural est délimité par la plèvre pariétale et la plèvre viscérale, deux fines membranes séreuses situées entre les poumons et la paroi thoracique. En temps normal cet espace est vide mais il peut parfois se remplir d’air (pneumothorax) ou de liquide (effusion pleurale). Les conséquences respiratoires sont liées aux difficultés qu’ont les poumons de prendre la place nécessaire dans le thorax : l’intolérance à l’exercice est un signe précoce, la détresse respiratoire, des mouvements respiratoires amplifiés… Les causes d’une effusion pleurale sont nombreuses et variées : trouble cardiaque, tumeur, hypoalbuminémie, Péritonite Infectieuse Féline, torsion d’un lobe pulmonaire, traumatisme, trouble de la coagulation…Le diagnostic repose, entre autres, sur l’analyse de ce liquide.

Faire le deuil de son animal de compagnie

Perdre son animal domestique, subitement ou non, est toujours une épreuve très difficile à vivre. L’attachement qu’un maître éprouve pour son compagnon est souvent très fort car l’animal ne ment pas, ne triche pas, aime de manière quasiment inconditionnelle. Quand vous pleurez la disparition de votre «meilleur ami», l’entourage peut ne pas comprendre votre douleur et parfois être maladroit. Il est alors souvent salvateur de rester quelques temps à l’écart de ces personnes et de garder des contacts avec d’autres animaux, votre vétérinaire ou d’autres amis des animaux qui eux pourront compatir à votre douleur. Si il vous reste d’autre animaux, qui pourront souffrir eux aussi, il faudra essayer de dépasser votre tristesse afin que ceux qui restent puissent également reprendre goût à la vie. La question de reprendre ou non un nouveau compagnon se posera tôt ou tard, il est important de prendre son temps et de bien peser le pour et le contre, ceci afin de ne pas adopter un animal que vous ne seriez pas «prêt» à assumer. Il est généralement conseillé de choisir un animal physiquement différent de l’être disparu, ceci afin de minimiser les risques de comparaison, ce qui serait nefaste pour vous comme pour l’animal.

Hygiène bucco-dentaire

Le brossage dentaire est la technique la plus efficace pour éliminer la plaque. Il est recommandé de le réaliser quotidiennement bien qu’un brossage un jour sur deux suffit également à maintenir des gencives cliniquement saines. Par contre, un brossage hebdomadaire n’apporte aucun résultat significatif. Evidemment, tous les propriétaires ne sont pas capables de réaliser un brossage sur leur animal car il est impératif que ce dernier se montre coopératif, ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas. D’autres mesures sont alors possibles : abrasion des surfaces dentaires via une alimentation fibreuse (croquettes, croquettes spécifiques), os d’hygiène dentaire (de consistance caoutchouteuse plutôt que de consistance dure) administré quotidiennement, puisque les produits destinés à encourager la fonction masticatrice sont bénéfiques. N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire. (d’après C. Gorrel et Ph. Hennet).

L’hypertension artérielle chez le chat

Chez le chat, l’hypertension artérielle est assez fréquente, tout comme chez l’homme. Les causes en sont par contre différentes : chez le chat elle est presque exclusivement secondaire à une autre pathologie alors que chez l’homme elle arrive dans 90% des cas seule. Les facteurs de risque sont eux assez semblables : âge, obésité, alimentation déséquilibrée… Chez le chat elle est souvent associée à une lésion rénale chronique et/ou à un problème endocrinien (diabète, hyperthyroïdie, hypercorticisme…). Elle provoque des troubles rénaux, cardiaques, cérébraux et oculaires : aggravation de l’insuffisance rénale chronique, cécité, hypertrophie cardiaque, insuffisance cardiaque, hémorragies cérébrales, ataxie, anorexie, modification du comportement… Le traitement doit avoir pour objectif la restauration d’une pression artérielle normale mais aussi évidemment la prise en charge de la pathologie primaire.

L’hyperthyroïdie du chat

Découverte fin des années 1970 chez le chat, l’hyperthyroïdie est devenue à présent la maladie endocrinienne la plus fréquemment rencontrée dans cette espèce. Elle apparaît chez les chats âgés et a des conséquences très néfastes sur l’animal, perturbant tout son métabolisme et entraînant la mort dans un délai assez court si elle n’est pas traitée. Une analyse de sang dans un laboratoire spécialisé en analyses vétérinaires est absolument nécessaire pour poser le diagnostic. Différents traitements existent : médicaments quotidiens, iode radioactif ou chirurgie. Le traitement à l’iode radioactif permet la survie la plus longue mais est aussi celui avec le coût le plus important. Heureusement le traitement médical permet de soigner efficacement le chat atteint, à condition de ne pas être interrompu.

A propos de nous

Situé à l’entrée du stade de Bielmont, à 2 minutes en voiture du Palais de Justice et du grand hôpital (CHPLT), desservi par les bus 294, 295, 390, 393, 395, 705 et 708, le centre vétérinaire vous accueille du lundi matin au samedi après-midi.

Adresse

Centre Vétérinaire Abyssin Place d'Arles 4 à 4800 Verviers

Email

mesveterinaires@gmail.com