Tous les articles de Actes techniques

Comment couper les ongles de mon animal – partie 1

Les ongles de votre animal de compagnie poussant en continu, il faudra peut-être les couper régulièrement car il est assez rare qu’ils s’usent complètement d’eux-mêmes. Pour ce faire, assurez-vous dans un premier temps de posséder une pince coupante adaptée à l’espèce et à la taille de votre animal (les ciseaux sont à proscrire car ils risquent d’écraser la griffe). Plus votre animal aura été habitué jeune à la manipulation, plus il vous sera facile de la réaliser par la suite. Qu’il s’agisse d’un chien, d\'un chat, d’un lapin ou d’un oiseau, la «technique» reste la même: approchez calmement de votre ami, caressez-le et rassurez-le puis tenez fermement le bout de sa patte et coupez d’un coup l’extrémité de l’ongle. Au besoin, faites-vous aider d’une autre personne qui maintiendra l’animal immobile… (à suivre)

Comment couper les ongles de mon animal – partie 2

…vous pouvez aussi vous aider d’un essuie dont vous entourerez l’animal. Si la griffe est de couleur claire, il vous sera facile de repérer la matrice de l’ongle -la partie rose- et de couper en biseau, juste en dessous, dans la partie sans matrice. Dans le cas des griffes noires il faudra être plus prudent. Une lampe de poche pourra vous aider à repérer, par transparence, l’endroit à couper. Dans le doute, ne sectionnez que quelques millimètres. Si malgré vos précautions, l’animal venait à saigner, pressez fortement le bout de son ongle pendant plusieurs minutes afin d’arrêter le saignement. En cas de doute, votre vétérinaire pourra vous faire une démonstration et/ou réaliser l’opération à votre place.

Comment donner un médicament à son chat

A plusieurs reprises durant la vie de votre animal de compagnie, vous allez devoir lui administrer des comprimés (vermifuge, antibiotiques,…). Si votre animal est relativement jeune, il sera très utile de l’habituer au plus vite à prendre spontanément ses cachets; pour ce faire il suffit de lui donner au début une boulette de pain ou une petite croquette que vous lui lancez dans le fond de la bouche et de le féliciter quand il a avalé. Si par contre votre ami est adulte, il va falloir ruser. Il est possible de maintenir votre animal fermement au niveau de la nuque et de lui lancer le comprimé au fond de la gorge, en lui faisant boire un peu d’eau directement après à l’aide d’une seringue. Si cette technique est trop compliquée, vous pouvez aussi écraser le comprimé dans l’alimentation (il faudra alors s’assurer que tout a bien été consommé) ou le recouvrir d’huile (chiens) ou d’huile d’olive (chat). Une autre astuce consiste à écraser le comprimé dans du beurre et à étaler le tout sur les coins de la bouche et/ou l’avant des pattes afin que l’animal avale son médicament en se lavant. Enfin, vous trouverez chez votre vétérinaire un lance-pilule, un écrase-comprimé et/ou des boulettes spéciales appétantes qui pourront faciliter la prise des cachets.

Identification de votre compagnon

Grâce à l’identification par puce électronique, si votre chat, chien, furet… s’égare et qu’il est retrouvé, il sera aisé de vous contacter et de vous avertir de l’endroit où vous attend votre animal. Pour cela il est nécessaire que les coordonnées liées au numéro de sa puce électronique soient toujours bien mises à jour. Dès lors, si vous déménagez, si vous changez de numéro de téléphone, si vous cédez votre animal à un ami, à votre fille…il est très important d’en informer l’organisme compétent via le papier que vous avez reçu lors de l’identification ou en contactant l’organisme. Pour les chiens, l’ABIEC au 070 / 222445 ou www.abiec-bvirh.be et pour les autres animaux , ID chips au 070 / 233147 ou www.idchips.com

L’identification des chats

L’identification des chats n’est pas encore obligatoire (mais le sera bientôt dans le cadre du «Plan pluriannuel Chats» du spf santé publique), au contraire de celle des chiens. C’est, pour quelques mois encore, une décision propre à chaque propriétaire. Nombreuses sont les personnes qui ne veulent pas investir pour un animal qui a plus de risques de partir ou de se faire écraser qu’un chien. Par contre si la raison est que votre chat ne sort jamais de la maison ou ne quitte jamais votre jardin ou qu’il possède un collier avec votre numéro de téléphone, il serait préférable de réfléchir à nouveau à votre position. En effet les colliers se perdent, les chats s’enfuient, sautent par les fenêtres, s’échappent par de minuscules interstices, peuvent être pourchassés par un autre animal, prendre peur et partir plus loin que de coutume… La liste des événements qui peuvent amener votre chat à disparaître est longue. S’il est amené chez un vétérinaire ou dans un refuge, on vérifiera s’il est identifié et cette identification est le seul moyen de retrouver rapidement ses propriétaires et de pouvoir prouver que le chat vous appartient; sans identification légale, le chat restera seulement 15 jours au refuge et pourra, ensuite, être euthanasié. L’identification par puce électronique est un acte banal réalisé sur un animal éveillé et valable pour toute la vie de l’animal. Si vous trouvez un chat, pensez à faire vérifier s’il est identifié, son propriétaire attend peut-être son retour avec anxiété.

La mesure de la pression artérielle

Différentes méthodes existent pour mesurer la pression artérielle des chats et des chiens. En pratique courante, on utilise des méthodes dites non invasives c’est-à-dire qui ne provoquent aucune lésion de l’organisme. La plus couramment utilisée est la méthode Doppler qui nécessite un brassard, un manomètre et un émetteur-récepteur (transducteur). Le brassard est posé sur une artère de la patte antérieure ou de la queue, le transducteur étant positionné en aval du brassard (plus loin que le brassard par rapport au cœur) sur une zone obligatoirement tondue et sur laquelle du gel conducteur a été appliqué. Plusieurs mesures sont réalisées car un temps d’adaptation est nécessaire à l’animal pour se détendre (bien que la méthode soit totalement indolore). Il est impératif de réaliser cet examen dans un environnement calme et de faire preuve de beaucoup de patience.

La prise de sang

L’analyse du sang est un examen complémentaire fréquemment demandé en médecine vétérinaire. La prise de sang est réalisée la plupart du temps sur un animal vigile. Elle peut être réalisée afin d’aider le praticien à poser ou à affiner son diagnostic lors par exemple d’anorexie, de déshydratation, de vomissements, d’amaigrissement… de l’animal. Elle permet également de suivre l’effet d’un traitement: phénobarbitalémie lors de crises d’épilepsie, dosage du cortisol dans le suivi de la maladie de Cushing, de la glycémie en cas de diabète… Elle vous sera peut-être aussi proposée avant une anesthésie ou lors d’un bilan gériatrique. Il peut être aussi intéressant de « tester » le chat afin de savoir s’il est porteur du virus de la leucose et/ou de celui du sida (le sida du chat n’est pas contagieux à l’homme). L’analyse de sang sera parfois accompagnée d’une analyse d’urine, en fonction des pathologies et des symptômes.

La radiographie

La radiographie est l’enregistrement sur un film des ombres laissées par les structures ayant été traversées par des rayons X. Toutes les structures ne laissent pas passer les rayons X de la même façon : les os, matières denses, bloquent le passage des rayonnements et apparaissent blancs sur le film tandis que les gaz, moins denses, laissent passer les rayons X sans les perturber : ils apparaissent noirs sur le film. Une structure qui s’oppose au passage de la plupart des rayons est appelée radio-opaque. Les corps métalliques sont les plus radio-opaques, la graisse étant la structure la moins radio-opaque. L’examen radiographique est très utile dans de nombreux cas : lésions osseuses ou articulaires (fracture, arthrose, rupture de ligaments…), visualisation de liquide dans des cavités (thorax, abdomen), silhouette du cœur, masses abdominales, recherche de métastases pulmonaires…

La sonde d’oesophagostomie

La sonde d’oesophagostomie est une sonde souple, fenestrée en partie distale et de diamètre variable en fonction de la taille de l’animal. Elle est placée sous anesthésie générale dans l’œsophage afin de court-circuiter la cavité buccale et le pharynx chez des patients dont l’appareil digestif est fonctionnel. Elle permet d’alimenter facilement et sans douleur un animal jusqu’à 12 semaines. On l’utilise pour assurer le support nutritionnel à moyen terme des animaux anorexiques, par exemple lors d’affections de la cavité orale (ulcères, fente palatine), en post-opératoire de chirurgie buccale ou pharyngienne, en cas de décompression de l’œsophage ou de l’estomac (pancréatite, parvovirose...). Ses avantages sont nombreux : très bien tolérée, alimentation aisée grâce au gros diamètre de la sonde, possibilité d’alimentation à la maison… D’après M. Verset.

L’analyse d’urine pour un dépistage précoce des maladies rénales chroniques

Le rein est un organe composé de milliers de petites unités fonctionnelles appelées néphrons. Avec l’âge, certaines « disparaissent » pour ne jamais être remplacées. Quand trop d’unités sont devenues inopérationnelles, certains troubles peuvent survenir, on parle alors d’insuffisance rénale. L’analyse d’urine est un moyen simple et non douloureux pour effectuer un dépistage précoce de l’insuffisance rénale chronique. Elle est réalisée conjointement par votre vétérinaire et par un laboratoire. On va regarder la densité urinaire qui, lors de maladie rénale, va diminuer. On recherche la présence de protéines et on calcule également le rapport protéines/créatinine.

L’échographie

L’échographie est un examen complémentaire que votre vétérinaire vous proposera dans différentes circonstances : pathologie abdominale, gestation, épanchement, trouble cardiaque, prostatique, bilan d’extension lors de cancer… L’échographie consiste à envoyer des ondes ultrasonores de haute fréquence (inaudibles à l’oreille humaine) dans l’organisme. Ces ondes arrivent sur des surfaces réfléchissantes qui les renvoient à un récepteur : ce signal de retour est appelé « écho ». Les échos renvoyés atteignent un ordinateur qui traite les signaux et les affiche sur un écran de télévision sous forme d’une représentation bidimensionnelle. Les avantages de l’échographie sont nombreux : méthode non invasive (non douloureuse, pas d’atteinte de l’intégrité physique de l’animal), examen possible des fonctions dynamiques (en mouvement) comme les structures vasculaires, possibilité de réaliser des biopsies par échoguidage, sédation rarement nécessaire…

A propos de nous

Situé à l’entrée du stade de Bielmont, à 2 minutes en voiture du Palais de Justice et du grand hôpital (CHPLT), desservi par les bus 294, 295, 390, 393, 395, 705 et 708, le centre vétérinaire vous accueille du lundi matin au samedi après-midi.

Adresse

Centre Vétérinaire Abyssin Place d'Arles 4 à 4800 Verviers

Email

mesveterinaires@gmail.com